Chili

La carretera austral

Dans cet article, nous allons parler d’une route mythique pour beaucoup de cyclovoyageurs.

Entre Cohaique et Puerto Bertrand

Carretera Austral

Cette route s’étend sur plus de 1200 kilomètres de longueur, de Villa O’higgins à Puerto Montt, avec un revêtement moitié asphalte, moitié ripio (chemin de terre et de cailloux).

Quand nous donnons nos premiers coups de pédales sur ce chemin sinueux, nous savons que nous n’allons pas croiser de villes avant un petit moment. 

Nous avons fait le plein de provisions pour pouvoir tenir 3 à 4 jours en total autonomie. Pour l’eau, la Patagonie en détient énormément, nous savons que nous pourrons facilement remplir les gourdes au détour d’une rivière ou d’une cascade. 

Nous sommes rapidement émerveillées par la beauté des paysages, en passant au milieu de ces grandes montagnes nous nous sentons minuscules face à l’immensité de la nature. 

Tout au long de la Ruta 7, nous passons par des tableaux tous plus beaux les uns que les autres.

Ou dormir ?

Nous avons varié les hébergements durant ces 3 semaines. Les meilleurs ont été les bivouacs dans des spots merveilleux, tout près des cours d’eau pour être bercé par le bruit du ruissellement. Nous avons également pu dormir chez l’habitant, après des journées de pluies intensives, où la tente ne nous semblait pas la meilleure option. Les chiliens sont très accueillants et preuve d’une grande hospitalité.

Enfin, lorsque nous souhaitions faire une ou deux journées de repos, ce sont les fameuses Cabanas qui nous ont offert un toit.

De Cochrane à Puerto Montt, nous avons croisé beaucoup de campings.

Les cathédrales de Marmol
Puyuhapi

Ou manger ?

Hormis une portion entre Yungay – Tortel et Cochrane, et une seconde entre Puerto Bertrand et Puerto Rio Tranquilo, pour le reste de la route, il est possible de se ravitailler dans les villages qui sont séparés de 40 à 50kms. Il faut juste prévoir d’avoir du cash avec soi car certains villages ne disposent pas de distributeur de billets. 

Combien de kilomètres par jour ? 

La distance varie beaucoup en fonction du revêtement de la route. Avec le ripio, il faut compter entre 40 et 50 kilomètres en une journée, et parfois difficilement avec le dénivelé et la météo. 

Sur de l’asphalte, il est plus facile de faire entre 60 et 80 kilomètres, même avec le dénivelé. 

Quoiqu’il en soit, ce n’est pas une course et il faut écouter son corps. Chacun est différent.

Est-ce que c’est accessible à tous ? 

Il y a des portions qui sont très difficiles avec beaucoup de dénivelés, il vaut mieux avoir un petit entraînement auparavant, ou sinon avoir un vélo léger. 

Dans le pire des cas, il existe le vélo stop, qui vous permet d’éviter les zones compliquées, ou encore, le bus qui relie à peu près toutes les villes de la Carretera Austral (mais il faut payer un supplément pour la bicyclette). 

C’est une aventure qui est accessible à tous, en prenant plus ou moins de temps. Le jeu en vaut la chandelle, chaque effort est récompensé. 

Quelles sont les villes étapes ?

C’est notre itinéraire, mais il peut s’adapter en fonction des envies de chacun. 

1) Caleta Tortel : joli village fait de passerelles et d’escaliers. Si possible, voir pour arriver à Puerto Yangay et non à  Caleta Tortel pour éviter de porter les vélos. Route en ripio.

2) Cochrane : après 2 nuits étapes en bivouac. Première ville où nous pouvons faire le ravitaillement. Il y a la réserve Tamango, et le parque national patagonia tout près. Route en ripio.

3) Puerto Bertrand : fleuve d’un bleu turquoise, idéal pour le bivouac. Village avec les commerces de première nécessité. Route en ripio

4) Puerto Rio Tranquilo : beaucoup de dénivelé pour arriver. Idéal pour visiter les cathédrales de marbres. Route en ripio.

5) Cerro Castillo : frontière entre le ripio et l’asphalte. Entouré de montagnes, l’accès à la ville est difficile.

6) Coyhaique : capitale de la région, une grande ville de plus de 150000 habitants. Agréable pour s’y reposer. Asphalte.

7) Puerto Manihuales : situé dans la vallée, ce village est charmant et offre plus que nécessaire en hébergement et en nourriture. Asphalte

8) Puerto Amengual : perché en haut du montagne, il faut appuyer sur les pédales pour y parvenir. Peu de commodités, mais suffisant pour une nuit. Asphalte

9) Puyuhuapi : village de pêcheur créé il y a une centaine d’année. Parfait pour une ou plusieurs nuits. Quelques portions en ripio notamment dans le parc national.

10) La Junta : a la jonction de plusieurs fleuves, c’est une ville assez grande. Possibilité d’y faire du rafting ou de la pêche. Dernière ville de la région Aysén. Asphalte.

11) Chaitén : passage dans la région Los Lagos. Point de départ du ferry pour rejoindre Chiloé ou Puerto Montt. Asphalte.

12) Puerto Montt : capitale de la région, 500000 habitants, une vraie ville industrialisé. Point de départ ou d’arrivée de la Ruta 7.

987e1b41-895e-4446-92b6-b33062436407
Sur la route

Le trek W

Dans cet article, nous allons parler de ce trek qui dure 5 jours en général. Le départ s’effectue en bus depuis Puerto Natales.

Vue sur le Lago Los Patos

Notre parcours en 5 jours 

Jour 1 : Arrivée par la Laguna Amarga en bus. Récupération de notre emplacement au camping Central. Ascension vers le mirador las Torres (environ 7h aller/retour) 

Jour 2 : Départ de Central vers le refuge Cuernos. 4h de trajet.

Jour 3 : Départ du refuge Cuernos à 8h00. Passage au campement Italiano (attention, à cette période les refuge Frances et Italiano sont fermés) pour déposer les sacs afin de monter jusqu’au Mirador Frances et Mirador Britanico. Descente pour récupérer les sacs et aller au campement Paine Grande. Beaucoup de kilomètres sur cette étape.

Jour 4 : Départ de Paine Grande vers le refuge Grey. Arrivée à Grey, direction le mirador Grey qui est à 1km. 

Jour 5 : Descente de Grey pour un retour à Paine Grande. A 17h00, catamaran pour aller à Pudeto prendre le bus de retour pour Puerto Natales. Pour le catamaran nous n’avons pas eu besoin de réserver (information valable en basse saison, à vérifier en haute saison)

Quelques chiffres clés

Torres Del Paine

Notre équipement

pour ce trek

Nos informations

Nos Conseils

sans aucune prétention

Les photos du trek W

Articles sur le Chili

Day 260

Hambourg [GER] – km8812 Réveil matinal pour pouvoir profiter d’un petit déjeuner en compagnie de notre hôte, ce dernier étant très bien servie, digne d’un

Day 259

km8770 Dimanche en Allemagne, tous les magasins sont fermés, les villes sont calmes. Quelqu’un va quand même nous klaxonner car nous ne sommes pas sur

Day 258

Wesselburen [GER] – km8682 Petite pluie matinale qui nous sert de pré-réveil à 7h00 et qui va bien mouiller la tente avant de partir. Plusieurs couples

Day 257

Dagebüll [GER] – km8602 Petit déjeuner après avoir récupéré les fruits du jardin, avec en prime 2 courgettes que nous pourrons cuisiner ce soir et

Day 256

Tjæreborg [DEN] – km8499 De bonne heure et de bonne humeur, nous montons sur les vélos. La pluie est partie, elle a juste laissé ses