Day 188

Day 188

14 juillet 2021 0 Par Héloise

New York – Miami

Partout où l’on passe, soit on fait des crêpes, soit ce sont nos hôtes qui en font pour nous faire plaisir. Ce matin c’est petit déjeuner tous ensemble autour d’une assiette remplie de belles crêpes, confitures, peanut butter mais aussi une assiette de fromages. On se sent comme à la maison.
Avant de partir, Marcus nous fait essayer son skateboard électrique. Après quelques explications, le casque sur la tête et la manette dans la main, nous roulons dans les rues de Summit. Pas très à l’aise mais pas de chute, l’expérience est concluante, mais nous sommes plus habiles sur nos vélos. 
Nous ne nous habitions pas à cette hospitalité incroyable. Erkut, Heidi et leur fils Marcus nous ont ouvert les portes de leur maison et de leur vie pendant ces 3 jours. 
En les quittant, nous leur disons à bientôt, en espérant pouvoir leur rendre tout ce qu’ils nous ont donné peut-être un jour en France.
Nous repartons comme nous sommes arrivées, notre sac sur le dos, un peu plus lourd qu’à l’aller. Ce sentiment de liberté, nous sommes des nomades, nous transportons notre maison avec nous et nous allons où le vent nous emmène. 
Un dernier tour à New York pour aller voir le Washington Park avec son arc de triomphe. Il y a un peu plus de monde que les autres jours, c’est samedi, beaucoup viennent faire un pique nique et profiter de la fraîcheur du parc. 
Nous remontons la 5eme avenue avec ses magasins, puis Broadway. Ça y est, nous pouvons dire que nous avons compris comme fonctionne Manhattan. C’était une belle escapade. 
Après quelques emplettes, il est déjà l’heure de partir pour l’aéroport. Pas de train en panne ou en retard cette fois-ci, mais juste notre avion qui est affiché avec 1h supplémentaire. Au lieu d’arrivée à 21h30, c’est donc à 22h30 que nous retrouvons Miami, avec sa chaleur et son humidité. Les climats ne sont pas comparables entre ces deux villes. 
Sur la route pour Miami Beach, nous pouvons voir les lumières des buildings, les paquebots de croisière illuminés sur le port. Y’a pire … On se sent bien, fatiguées mais heureuses.