Day 323

Day 323

24 novembre 2021 0 Par Héloise

La motte [FRA] – km11959

Ce matin nous ne tardons pas à remonter sur les vélos car nous sommes attendues pour le déjeuner à mi étape à Agay. Nous quittons la maison de Sabrina à 9h00 et reprenons la direction de la piste cyclable du bord de mer. Antibes, Cannes … Que des stations balnéaires connues, des destinations prisées en haute saison. Heureusement pour nous, les touristes sont absents.Une petite photo en bas du tapis rouge de Cannes, notre moment de gloire à nous, sans paparazzi par contre ! Puis la difficulté de l’étape arrive, le cap de l’Esterel. Une belle montée et nous découvrons la beauté du domaine. Des pierres rouges, des calanques, une végétation bien présente, un petit coin de paradis qui vaut bien quelques douleurs dans les cuisses. 12h20, arrivée à Agay, nous faisons la connaissance de Claudius qui a accepté de nous héberger pour la nuit suite à notre demande la semaine dernière. Nous déjeunons ensemble pendant sa pause, un moment parfait pour apprendre à se connaître. 14h30, il est plus que temps de repartir car l’étape n’est pas encore finie pour nous. Nous nous délestons des sacoches que nous mettons dans la voiture de notre hôte et nous poursuivons notre route. Saint Raphaël, Fréjus … La circulation s’intensifie. Cela ne nous plaît pas. Demi tour et nous prenons un autre itinéraire qui nous rallonge de 8kms et décidons de passer par Roquebrune sur Argens. Un joli village, avec une route plus adaptée pour nous, mais nous devons faire vite, le soleil se couche et nous ne sommes pas correctement équipées pour être bien visibles. Heureusement que nous n’avons pas les sacoches qui nous auraient ralentis. À 1,5 km de notre destination, nous nous arrêtons pour venir en aide à une personne qui a fait un malaise en pleine rue. Une fois le monsieur prit en charge, nous finissons enfin l’étape. Il est 16h55, nous avons fait 95kms. Ce soir nous sommes 4, avec Claudius et Karine. Que de moments simples mais tellement riches nous avons pu vivre, en savourant un plat typique de la région, une choucroute accompagnée d’un riesling. Pour sa défense, Claudius avait cuisiné pour nous le midi en faisant une succulente bolognaise provençale avec les pâtes. Une rencontre dont nous nous souviendrons.