Day 98

17 avril 2021 0 Par Héloise

Carretera Austral – km2522

Le bruit du torrent qui coule couvre tout les autres sons qui pourraient attirer notre attention durant la nuit.
En sortant de la tente, nous avons reçu la visite de deux magnifiques renards, qui ne nous avaient pas vu de prime abord. Peu craintifs, ils sont passés à quelques mètres de nous avant de poursuivre leur balade matinale.
9h49, heure de départ. Notre objectif aujourd’hui est d’essayer de faire 50kms pour couper en deux la distance qui nous reste jusqu’à Cochrane.
A peine parties, la pluie se joint à nous… Pour toute la journée.
Nous essayons d’avoir des pensées positives, de profiter des paysages, mais au bout d’un moment, la difficulté pour avancer sur ce chemin ainsi que la pluie incessante mouillant tous nos habits ont eu le dessus.
Nous avons réussi à trouver un petit abris de bus en bois pour déjeuner, mais les protections se font rares.
Vers 15h nous commençons à chercher un endroit pour la nuit, un peu au sec, peut-être sous un grand arbre pour nous abriter au mieux. Rien de très satisfaisant pour le moment.
Nous passons les 50kms, et petit à petit l’idée de dormir dehors sous cette pluie n’avait rien d’attrayant. Quelques maisons apparaissent sur notre chemin, ce qui nous donne l’idée d’aller demander l’hospitalité pour la nuit, ou sinon un endroit abrité pour planter la tente.
À notre deuxième tentative, nous sommes accueillies à bras ouverts par Ricardo. Il travaillait dehors et nous avons pu l’interpeller pour lui demander s’il avait une petite place pour nous.
Résultat nous pouvons dormir dans une chambre, mettre nos affaires à sécher à côté du poële, et savourer un dîner tous les trois. Beaucoup plus attrayant comme soirée !
Pour le remercier de sa générosité, nous cuisinons avec les produits que nous transportons. Au menu ce soir, polenta avec sauce tomate au poulet. Ricardo est ravi et nous raconte beaucoup d’anecdotes sur sa vie, son village et son pays. Pas toujours facile à comprendre, mais nous passons une excellente soirée. Vive l’hospitalité chilienne !