États-Unis

2 mois sur la Côte Ouest à vélo

Dans cet article, nous allons parler de notre trajet le long du Pacifique aux USA à vélo

La Pacific Coast à vélo

Son autre nom est la West coast, composée de trois états : Washington, Oregon et Californie. Son principal axe routier qui longe la côte est la route 101, qui va avoir une jumelle en Californie, la route 1. Elle s’étend sur plus de 1500 miles, avec un climat évolutif au fur et mesure de son parcours. Très vert au nord, très jaune au sud. 

Le relief n’est assurément pas plat, en cumulant le dénivelé positif cela équivaut à gravir 3 fois l’Everest (24000m).

Les routes sont larges aux USA avec une grande voie d’arrêt d’urgence, ce qui est rassurant lorsqu’il n’existe pas d’itinéraire bis pour éviter un axe passant. La grande majorité des automobilistes sont attentifs et bienveillants envers les cyclistes.

La période mai juin est très agréable pour réaliser ce parcours, avec des températures agréables, sans avoir les touristes et vacanciers américains. 

La Pacific coast nous fait découvrir les forêts de séquoias géants avec sa « giant avenue » et la forêt de redwood, les plages de l’Oregon avec Cannon beach, la magnifique région de Big Sur, mais également Seattle, San Francisco, Los Angeles et San Diego. 

Où dormir ?

 

Les hébergements type hôtels ou motels sont très chers aux États Unis. Il est préférable de les réserver en avance et de choisir des auberges de jeunesse comme nous avons pu faire pour Seattle et San Francisco, sachant que nous y restions plusieurs jours pour visiter. 

 

Pour le reste, il était facile de trouver un hébergement après une journée de vélo, nous avions le choix entre Warmshowers et camping en state park. 

 

Les Warmshowers sont très bien développés aux États Unis, et pour la plupart vous pouvez vous voir offrir le dîner et le petit déjeuner. Nous avons dormi sur un bateau, dans un camping-car, dans une grange, dans un champ avec des moutons, mais aussi dans une chambre en maison. L’hospitalité de nos hôtes nous a beaucoup touché. 

Les States Park, ces campings sont souvent pris d’assaut au moment de l’ouverture des réservations, car très bien situé et avec des prix très attractifs. Il ne faut pas s’arrêter au panneau Full à l’entrée du parc, car il ne concerne pas les Hikers / Bikers (randonneurs et cyclistes). Il y a toujours une place pour des gens comme nous, c’est à dire, qui souhaitent juste un carré d’herbe pour planter la tente et une douche. Les tarifs oscillent entre 5$ et 8$ par personne pour avoir un emplacement partagé, souvent accompagné d’une table et d’emplacements pour faire un feu (les américains adorent faire des feux pour l’ambiance). 

 

Nous avons eu la chance d’avoir des « hébergements gratuits », grâce à une cyclo voyageuse comme nous que nous avons croisé sur la route et qui nous a hébergé à L.A, mais aussi un cyclo voyageur qui nous a invité à séjourner à New York. Quelques nuits avec la famille à San Diego, et quelques nuits à Miami grâce à une belle rencontre sur notre route qui a pu faire un reportage sur notre aventure américaine.

Où manger ?

 

La facilité est le fast-food car il y en a partout et que ce n’est pas cher, mais difficile de remonter sur le vélo après pour terminer l’étape, et niveau équilibre alimentaire ce n’est pas ça. 

Notre bon plan c’est de faire des sandwichs le midi, en achetant pain, cream cheese, jambon et cornichons. Très bon et ça cale pour l’après-midi. Pour le soir, possibilité de faire des salades ou pâtes. Il faut savoir que la nourriture est un peu plus chère qu’en France, surtout concernant les légumes. 

Parfois il y a les marchés des fermes sur la route où l’on peut faire de bonnes affaires. 

Concernant le restaurant, c’est un coût important. Attention à ne pas oublier le salaire du serveur qui n’est pas inclut dans l’addition (20% en supplément).

Combien de kms par jour ?

 

Environ 70/80kms par jour, avec une grosse étape à 110kms et une petite à 48kms avec 1100D+ au niveau de Big Sur. À la fin, nous avions un bon rythme, il était facile de faire beaucoup de kilomètres sur une journée sans être trop fatigué.

Est-ce accessible à tous ?

 

Aux jeunes comme aux vieux, aux expérimentés et aux novices. La Pacific coast à vélo est un excellent terrain de jeu. Il faut prévoir entre 1 et 2 mois pour la faire entièrement (en restant sur un rythme de 80kms par jour et quelques haltes de temps en temps pour visiter). 

Quelques chiffres clés

San Diego

Les détails

le 07/05/2021

le 12/07/2021

67 jours

22 nuits 

15 nuits

11 nuits

Héloïse & Pauline
2 nanas à vélo
Partager sur facebook
Facebook